Les Interprètes

Frédéric Kusiak (en alternance avec Marc Schatten) & Rossandra Nicoletti​

Rosandra Nicoletti : Danseuse

Jeune danseuse originaire de Sicile, est née le 13 mars 1986. Après avoir suivi une formation en danse classique et de pédagogie de la danse à l'Académie Nationale de Danse de Rome (2005), après avoir été boursière au Teatro Greco en danse classique, contemporaine, tango argentin et flamenco (2006), elle obtiendra son bac en Sciences Politiques et Relations Internationale à l'université de La Sapienza (2008). Son intérêt pour l'étude des flux migratoires vont l’amener à suivre une formation professionnelle sur la loi des immigrés en Italie à la Sviluppo Umano (2010) et sur la politique européenne des immigrés et demandeurs d’asile à l'Odysseus network (2011). Elle a récemment été bénévole pour les réfugiés Et demandeurs d’asile à la Croix Rouge de Belgique (2012). Elle donne actuellement des stages de danse pour enfants 3-11 ans à Bruxelles. Elle a dansé pour « Sun & Stones » Théâtre de Ménilmontant, Paris (2011) ; au « Festival Metropolis », Copenhague (2011) ; « Suona » un court métrage du Brussels Short Festival (2011) ; « Projet Clown Heart II » Sicile (2010) ; « Le Vent » par , Bruxelles (2010) ; « Mappamonde » CCN de Roubaix, Lille (2009) ; « Festival Nuit des rêves » Haute-Loire (2009). Depuis trois ans, elle assiste Anne-Dolorès Marcélis, dans la création de performances dansées.

Frédéric Kusiak : Comédien

 

Né le 8 avril 1971. Frédéric Kusiak obtient un Premier Prix d’art dramatique (1997) et un Prix Supérieur de déclamation (1999) au Conservatoire Royal de Mons et de Bruxelles. Il travaille alors également comme régisseur son et lumières au Théâtre de La Valette sur les spectacles de Léonil Mc Cormick, Jacques Herbet, Frédéric Latin, Pierre Abs, Jean-François Demeyère et bien d'autres. A sa sortie du conservatoire, il alterne les assistanats à la mise en scène et les rôles, notamment sous la direction de Claude Volter, Armand Delcampe, Pierre Abs, Vladimir Bouchler, Michel de Warzée, Clément Laloy, Vinciane Geerinckx. En 2001, il fonde le SKarab Théâtre avec lequel il aborde des textes d’auteurs (Jacob seul de Jean Louvet) ou produit des créations originales (Veillons jusqu’à l’aube de Sabrina Nicolucci). Il a assuré l’écriture et la mise en scène de plusieurs projets, seul ou avec Nargis Benamor (Cabosse et Chocolat, Contrôle de semelles d’identité, …) pour Oxfam-Magasins du monde, Amnesty international et l’Université Libre de Bruxelles. Ces différents projets se créent, au fil des envies et des rencontres, sur les planches d’un théâtre ou en espace public. En 2007, il découvre le théâtre de rue avec La compagnie pour rire. Il joue actuellement avec la compagnie de théâtre de rue Arts Nomades et le collectif Poetry in motion (La chasse aux Bêtises, La disparition, ...), et la Cie Sur le Fil (Au milieu de ce trouble arrêtons-nous [un instant] et jouons dans le noir : Festival OFF d’Avignon 2010 et 2012, Théâtre 140,…)

Il est également professeur d’art dramatique à l’Académie de Braine-l’Alleud.

 

Marc Schatten : comédien

 

Né le 31 janvier 1966. Après avoir obtenu la médaille d’État sous la direction de Lucien Frédérick (1986), il a obtenu son 1er Prix d'Art Dramatique des Conservatoires Royaux de Liège et Mons (1988).Il s'intéresse beaucoup aux « arts thérapeutiques » du Chi-Qong et Tai-Chi Shaolin sous la maîtrise de H.C. Long. Acteur polyglotte, il pratique le français, l'anglais, le russe et l'espagnol, il parle couramment l'allemand, le néerlandais, sans oublier des notions d'arabe, de hongrois et de roumain. Il a joué dans « Temps Mort » au Théâtre Proscenium de Liège (1987),« César et Cléopâtre » au Théâtre Royal du Parc (1988) ; « Le Soldat blessé » (1990) « L’Homme au parapluie » au Théâtre de l’Équipe (1991) ; « Le Révizor » de Gogol au Théâtre Yougo-Zapad de Moscou, (1991) ; « La cerisaie » d'A.Tchekhov, au Théâtre de l'Académie du Théâtre d'Art de Moscou (1991) ; « Don Juan revient de guerre » au Théâtre de l'U.L.B (1992) ; « Le plus malin s'y laisse prendre » d'Ostrovsky au Théâtre Mastreskaya de Moscou, (1992) « La Chambre de la reine » à la Comédie Claude Volter (1993) ; « Le Comte d'Artois »(1994) ; « Staline » au Nouveau Théâtre de Belgique (1993) ; « Il ne faut jurer de rien » au Théâtre de l’Équipe (1998) ; « Egmont » à la Compagnie des Galeries(1999) ; « Une fin de loups » à la Compagnie du Terrain Vague (2000) ; « Faust, Goethe et les autres » Théâtre Royal du Parc (2001) ; « La Moscheta ou le Château des Pauvres » m. en sc. de S. Kleber (2001). De 1995 à 2007 il a joué pour des spectacles pédagogiques en milieu scolaire: « Thomas Bernhart », « LaFontaine », « Molière », « La Commedia dell Arte », « Brecht », « La Farce et le Théâtre du moyen-âge », « Prévert »., « Les Différents Niveaux de Langue », « L'Art Théâtral »... Au cours des années, il s'est perfectionné dans différentes disciplines scéniques notamment avec Gerro Mordini, André Goldberg, Elena Druzhnikova, Alexei Seliviorstov, Alexandr Kondrachov, Arnold Schvetsov. Oleg Tabakov, Natalia Zvereva, Antonio Fava, Yoshi Oida et Terry Hands.